Tout savoir sur Antigone

Le résumé de l’intrigue

Antigone est la fille d’Œdipe et de Jocaste, roi de Thèbes. A la mort de ce dernier, les deux frères d’Antigone, Etéocle et Polynice, se lancent dans une guerre pour le pouvoir qui les poussera à s’entretuer. Le trône revient alors au frère de Jocaste, Créon, qui prend devient le nouveau roi de Thèbes. Il décide que, sur les deux frères, Etéocle et Polynice, un seul aura le droit à une sépulture décente. Le premier sera donc enterré et le second laissé aux charognards et la chaleur extérieure. Antigone refuse le sort réservé au corps de son frère et tente de le récupérer pour l’enterrer. Toutefois, ses manœuvres ne passent pas inaperçues et elle se fait prendre. Antigone doit en répondre devant Créon, son roi, avec qui s’engage de long débat sur le but de l’existence. Antigone n’en sort pas vainqueur, elle ne le souhaite pas, et est condamnée à être exécutée en étant enterrée vivante dans un tombeau. La sentence est mise à exécution, mais se cache avec elle Hémon, son fiancé qui n’est autre que le fils de Créon. Lorsque les faits sont découverts, il fait rouvrir le tombeau. On y découvre une Antigone qui s’est pendue et Hémon, comme dernier geste, crache sur le visage de son père avant de se transpercer le ventre de son épée. La femme de Créon, perdant son fils préféré par la faute de son mari, se suicide à son tour.

 

Brève analyse d’Antigone

La force de la pièce peut se résumer au développement, jusqu’au dernier aboutissement (la mort dans cette pièce), de la conséquence de nos actes dans la vie. Tout au long de la lecture, grâce au Chœur, on connait les grandes lignes de l’action et la mort finale d’Antigone. Toutefois, la puissance de la pièce réside dans le débat entre Créon, roi de Thèbes, et cette jeune femme, Antigone fille d’Œdipe, où Antigone, envers et contre tous, défends ses idées et son droit à enterrer Polynice, quitte à le payer de sa vie qu’elle ne défend pas.  L’Antigone d’Anouilh est la réécriture de la pièce de Sophocle dans laquelle la dimension religieuse a cette fois complètement disparue. On a voulu y lire, peut-être au-delà des intentions de l’auteur lui-même, une dimension politique  comparant Antigone à la résistance française prête à se sacrifier face à un Créon, le maréchal Pétain, collaborationniste par devoir, comme Créon qui reconnait l’injustice de son acte mais qui le fait exécuter tout de même.

 

La vie de Jean Anouilh

Jean Anouilh est un dramaturge bordelais né le 23 juin 1910 et décédé le 03 octobre 1987 à Lausanne en Suisse. Il eut une carrière des plus prolifiques qui est loin de se résumer à sa pièce la plus célèbre: Antigone. Il a écrit une grande quantité de pièces de théâtre qu’il a lui-même catégorisé en différentes périodes: Les pièces roses (1942), les pièces noires (1942-1946), les pièces brillantes (1951-1970), les pièces grinçantes (1956), les pièces costumées (1960), les pièces baroques (1974) et sur la fin de sa carrière, en 1984, les pièces farceuses.

Au-delà du théâtre, ce pour quoi son talent était le mieux reconnu, Jean Anouilh a beaucoup travaillé aussi comme dialoguiste et comme scénariste pour le cinéma et la télévision. Il est l’auteur aussi de nombreux livrets d’Opéra. Sa passion pour le théâtre est née jeune chez Anouilh grâce à la lecture, entre autre, de George Bernard Shaw, de la fréquentation de Jean Giraudoux, Jacques Prévert et d’autres noms de la littérature de l’époque. Il s’est mis à écrire du théâtre dès ses 20 ans, mais le succès fut chaotique jusqu’en 1936, ne rencontrant que peu de succès et vivant principalement de droits cinématographiques.

Le succès arrive en 1937 avec le Voyageur sans bagage puis, en 1938, avec La sauvage et Le bal des voleurs. Il obtient un succès certain auprès du public comme auprès des critiques, ce qui lui valut de se retrouver à l’abri du besoin pour quelques temps. La période la plus marquante dans la vie d’Anouilh est celle de la seconde guerre mondiale. C’est durant cette période qu’il écrit Eurydice en 1941 puis Antigone en 1944 dont le succès et la portée politique que l’on voulait bien attribuer aux œuvres lui donnèrent un succès énorme. L’engagement politique des œuvres semblait dépasser l’auteur lui-même.

Recherches qui ont permis de trouver cet article :

  • antigone anouilh
  • yhs-fullyhosted_003
  • anouilh antigone résumé
  • tout savoir sur antigone
  • antigone de Anouilh
  • intention d\anouilh avec antigone
  • théâtre engagé antigone